samedi 20 octobre 2012

Un p'tit coup de mou ? Un Marie Potvin et ça repart !

Si vous résidez en Ile-de-France, il ne vous a certainement pas échappé que c'est la fête à la grenouille depuis déjà plusieurs jours ! Votre moral commence à sérieusement décliner au risque de supplanter votre optimisme légendaire. Dites : stop ! Téléchargez de suite l'arme fatale québécoise : Marie Potvin !

"Le retour de Manon Lachance"  va vous donner, comme qui dirait, un bon coup de pied au derrière !


Manon, après avoir hérité d'un petit magot de sa grand-mère, revient dans la ville de sa jeunesse où elle achète une vieille bicoque. Elle compte bien faire exécuter les travaux par Patrick, un sympathique ami, qui cumule les deux qualités (plutôt rares notez bien !) d'être à la fois un bon bricoleur et doté d'un physique plutôt avantageux. Et patatra ! Rien ne se passe comme prévu... notre sauveur prend ses jambes à son cou laissant notre pauvre Manon seule avec sa maison délabrée.

Finalement ce départ sera salvateur. La démission* de Patrick va être l'occasion pour Manon d'affronter son passé**, de renouer avec une personne*** qui a ruiné son avenir, tout simplement les évènements vont mener Manon à faire son deuil.

Je ne vous en dit pas plus...

Cet opus de Marie Potvin est bien construit, il est basé sur une série de flashback. Le lecteur (donc vous bientôt !) comprend progressivement les relations conflictuelles entre les protagonistes. La narration est alerte, le vocabulaire rafraîchissant et dépaysant (comme toujours).

Vous passerez un bon moment et tout ça en dépit de l'absence d'un campivallancien**** ou d'un Jos Louis**** !

* Mais pourquoi a t-il démissionné ce gredin de Patrick ?
** Oh, la, la mais qu'est-ce qui a bien pu lui arriver ?
*** Un homme ? une femme ? un extra-terrestre ?...
**** En plus, vous étendrez votre vocabulaire québécois !

Vous avez toutes les bonnes raisons de télécharger "Le retour de Manon Lachance" aux éditions Numériklivres. C'est facile, si vous êtes Kindle c'est ici, ou iBookStore c'est là !

Bonne lecture !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire